Incinérateur avec récupération d'énergie la définition du dico



Incinérateur avec récupération d'énergie est une définition du dictionnaire environnement et développement durable


Publicité Incinérateur avec récupération d'énergie



En 2001, un peu plus de 11 millions de tonnes de déchets ménagers et assimilés, soit le tiers des déchets traités par le parc d’installations d’élimination français, ont été traités au sein de quelques 300 incinérateurs. Actuellement, en France, l’incinération avec ses rejets en émissions polluantes (poussières, métaux, dioxines) pose de nombreux problèmes et suscite de la part des populations, une méfiance grandissante et une levée de bouclier.
L'incinération est une chaîne technologique qui voit se succéder les étapes suivantes :
- Stockage des OM dans une fosse où viennent se décharger directement les camions de collecte. Elle est généralement tenue en légère dépression pour éviter les problèmes olfactifs. La répartition et le mélange des déchets se fait à l'aide du grappin.
- Alimentation du four par grappin, puis trémie d'alimentation qui acheminent les déchets vers le four ou la chambre de postcombustion.
- Chambre de postcombustion. Les déchets sont disposés en couches minces et subissent, en général, trois cycles en une heure : séchage + combustion + évacuation.
- Récupération de la chaleur. La vapeur peut-être soit utilisée pour alimenter un réseau de chauffage urbain ou distribuée à des établissements publics (rendement jusqu'à 90%), soit détendue dans un turbo alternateur (rendement jusqu'à 35%) produisant de l'électricité. Une valorisation mixte est envisageable, c'est la cogénération (rendement jusqu'à 80%). Pour atteindre les mêmes quantités de chaleur utile + électricité qu'une cogénération, une installation à systèmes séparés (chaudière avec un rendement de 90% et centrale électrique avec un rendement de 52,5%) consommera 22% de combustible en plus.
- Autres étapes : traitement des fumées, récupération et maturation des mâchefers, etc.
Bilan indicatif global pour 75.000 tonnes d'OM traitées, ce qui correspond environ à une agglomération européenne de 250.000 individus :
- Entrants : OM : 75.000 tonnes - Air : 450.000 tonnes - Eau : 450.000 tonnes - Chaux : 250 tonnes - Fuel : 15.000 litres - Produits pour le traitement des eaux : 15 tonnes -Grenailles : 20 tonnes - Huiles : 1.500 litres - Graisse : 100 Kg - Produits chimiques : 70 tonnes.
- Sortants : Energie électrique : 1.200 MWh - Energie thermique (réseau) : 15.000 MWh - Energie thermique (vapeur process) : 20.000 MWh - Energie délestée : 30.000 MWh - Effluents gazeux après épuration : 380.000 Nm3 - Effluents liquides après épuration : 350.000 tonnes - REFIOM : 1.200 tonnes - Boues : 55 tonnes - Ferrailles : 1.500 tonnes - Mâchefers : 18.000 tonnes.

Quelques références réglementaires :
- Arrêté du 20 septembre 2002 relatif aux installations d'incinération et de co-incinération de déchets non dangereux et aux installations incinérant des déchets d'activité de soins à risque infectieux : inspiré de la directive du 4 décembre 2000 sur l'incinération des déchets. Il remplace l'arrêté du 25 janvier 1991 relatif aux installations d'incinération de résidus urbains, l'arrêté du 10 octobre 1996 relatif aux installations spécialisées d'incinération et aux installations de co-incinération de certains déchets dangereux et l'arrêté du 23 août 1989 relatif à l'incinération dans une UIOM de déchets contaminés.
Polluants et Valeurs limites à l’émission dans l’air : Poussières + HCl + COT : 10 mg/m3
- CO, SO2 : 50 mg/m3 - HF : 1 mg/m3 - NOx : 200 mg/m3 - Mercure, Cadmium, Thallium : 0,05 mg/m3 - Autres métaux lourds : 0,5 mg/m3 - Dioxines, Furanes : 0,1 ng /m3.
Ce texte impose également d’autres choses :
- Un contrôle de l’absence de déchets radioactifs en entrée.
- Des paramètres opératoires concernant la températures et le temps de séjour : plus de deux secondes à une température comprise entre 850 et 1.100 °c.
- Un contrôle biannuel par un organisme indépendant des rejets pour les dioxines et les métaux lourds.
- Un contrôle biannuel par un organisme indépendant du système de traitement des fumées par des relevés.
- L'exploitant doit réaliser la mesure en continu des substances suivantes : poussières totales ; substances organiques à l'état de gaz ou de vapeur exprimées en COT ; chlorure d'hydrogène, fluorure d'hydrogène et dioxyde de soufre ; oxydes d'azote dès lors qu'une valeur limite est fixée.
- Il doit également mesurer en continu dans les gaz de combustion : le monoxyde de carbone ; l'oxygène et la vapeur d'eau.
- L'exploitant doit mettre en place un programme de surveillance de ses rejets aqueux dans les conditions fixées par l'arrêté d'autorisation.
- L'exploitant doit réaliser la mesure en continu des paramètres suivants : pH, température, débit et concentration en COT.
- Une surveillance de l’impact environnemental au voisinage de l’installation.
L'ensemble de ces dispositions sera applicable aux installations existantes à compter du 28 décembre 2005 et depuis le 28 décembre 2002 pour les installations nouvelles. L'étude de conformité devra être remise au préfet avant le 28 juin 2003. Cet arrêté s'applique immédiatement pour les usines neuves. Certaines estiment que le coût de mise en conformité des incinérateurs existants est en moyenne de 0,46 Millions d’Euros par tonne / heure.

- Arrêté du 23 août 1989 relatif aux usines d’incinération des ordures ménagères recevant des déchets hospitaliers contaminés : Ils doivent être enfournés directement dans la chambre de combustion sans passer par la fosse. Sinon, ils doivent être décontaminés par un procédé agréé pour les rendre assimilables aux ordures ménagères et peuvent alors être déversés dans la fosse.

- Loi N° 2000-108 du 10 février 2000 : Obligation d’achat d’électricité : L’article 10 prévoit qu’EDF est tenu de conclure un contrat pour l’achat de l’électricité produite sur le territoire national : le décret n°2000-1196 du 6 décembre 2000 ne fixe aucune limite de puissance pour les déchets ménagers. Un autre décret viendra préciser les obligations qui s’imposent aux producteurs bénéficiant de l’obligation d’achat, ainsi que les conditions dans lesquelles les ministres chargés de l’économie et de l’énergie arrêtent les conditions d’achat de l’électricité.



Les autres définitions rattachées à Incinérateur avec récupération d'énergie : Unité d'Incinération d'Ordures Ménagères (UIOM), Unité de Valorisation Énergétique (UVE), Unité d'Incinération (UI), Barrière d'étanchéité, Installation de traitement des fumées d’incinération, Installation de traitement des REFIOM, Installation de traitement des mâchefers, Dioxine, Furane, Incinération, Chambre de combustion, Filtre à manche, Mâchefer, Résidu d'Épuration des Fumées d'Incinération des Ordures Ménagères (REFIOM), Chauffage urbain, Déchlorureur, Dévésiculeur, Panache, Tour de réfrigération atmosphérique, Tour de réfrigération atmosphérique à tirage naturel, Installation d'incinération collective, Installation d'incinération existante, Installation de co-incinération existante, Installation d'incinération nouvelle, Installation de co-incinération nouvelle




Cette définition fait partie du dictionnaire sur l'environnement, 1.001 mots et abréviations de l'environnement et du développement durable, que vous pouvez commander pour seulement 10 € TTC.  Plus d'infos ...







Mentions légales | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | Chiffres-clé
Environnement Webmasters | Recommander ce site


  Le dictionnaire de l'environnement

Spécial Climat

Recherchez toutes les définitions de l'environnement et du développement durable avec plus de 5 900 définitions !


Publicité


Les actualités de l'environnement Retrouvez toutes nos actualités de l'environnement (...)

Actualités de l'environnement ici


Découvrez les principaux sites du Portail-environnement











> Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires de Dictionnaire Environnement Dictionnaire de la formation animation
Annuaire des Dictionnaires
Kibodio
Dictionnaire du Portage

Tous les partenaires du Dictionnaire de l'Environnement ici


Commandez votre kit panneau solaire autoconsommation avec ASE Energy, l'expert en autonomie électrique et équipez votre van, fourgon, camping-car, bateau, mobile-home

Publicité
© RecyConsult / 2010 - Enregistré à la CNIL n°893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises à des droits de propriété intellectuelle détenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du réseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Données
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidéos
recherche